Capture d’écran 2013-08-01 à 10.55.13
 
Vous n’arrivez pas à lutter contre la cigarette ? Votre Smartphone peut vous aider !
De nombreuses applications Smartphones ont été développées pour soutenir les personnes qui sont en train d’arrêter la cigarette progressivement.
Une solution API SMS, qui permet l’envoi automatisé de SMS, via ces applications.
 
Ces applications envoient des SMS automatiquement pour vous encourager et vous donner des conseils.
En effet, malgré de nombreuses méthodes (médicaments, traitements, patch nicotine, thérapies, …) arrêter de fumer n’est jamais facile.
 
Le SMS présente-t-il vraiment des chances de convaincre les fumeurs ?
 
Une étude a été effectuée sur un échantillon de 6 000 fumeurs, souhaitant arrêter de fumer.
L’étude a démontré que :
– 10,7% des personnes qui ont reçu des SMS de soutien n’avaient toujours pas recommencé à fumer 6 mois plus tard.
– Ce type de méthode peut contribuer à aider les gens à arrêter de fumer.
– Ce dispositif fonctionne pour toutes les tranches d’âge et classes sociales
__
Certaines applications ont été mises en place par des laboratoires pharmaceutiques, et divulguent des informations importantes à ces utilisateurs, et ce en temps réel, concernant les effets bénéfiques de l’arrêt de la cigarette sur leur santé.
Ce type d’alerte SMS, grâce à la mise en place d ‘une solution API SMS, est une forme de soutien et d’encouragement pour l’utilisateur.
Toutes ces applications (généralement gratuites) fonctionnent plus ou moins de la même façon. Il suffit de s’inscrire et de renseigner ses habitudes tabagiques (nombre de cigarettes fumées par jour, budget alloué à l’achat des cigarettes…). L’abonné recevra ainsi au quotidien des messages automatiques d’encouragements, des conseils pour l’aider a tenir.
Il aura la possibilité d’apercevoir également le nombre de jours sans avoir fumé, ses économies financières réalisées… C’est ce que l’application « Stop-Tabac » propose par exemple. Une application développée par des experts de l’arrêt du tabac de l’Université de Genève.
 
Et vous seriez vous tenter d’être coaché par votre Smartphone ?