Forfait plus cher bouygues sfr

Les Français craignent une hausse des prix

La question du rachat de SFR ne tient pas seulement en haleine les opérateurs et le secteur des télécommunications. En effet, les Français semblent aussi redouter l’acquisition de l’opérateur SFR par Bouygues. La raison est simple : les consommateurs craignent une nouvelle entente sur les prix, et par conséquent une éventuelle augmentation des tarifs.
Le site web de la radio Europe 1 a mis en ligne un sondage pour évaluer l’opinion de ses internautes sur ce sujet. Et le constat est sans appel : sur plus de 7 500 votants, 69% des personnes affirment redouter une progression des tarifs appliqués par les opérateurs si Bouygues absorbe SFR. L’inquiétude parait légitime. Antoine Autier, chargé de mission auprès de l’association UFC-Que Choisir a rappelé qu’une situation similaire avait provoqué une hausse des prix de 10% en Autriche, suite au passage de quatre à trois opérateurs.

Des conséquences sur l’emploi ?

Actuellement le groupe propriétaire de la chaîne TF1 est en pôle pour l’acquisition de SFR. Certes l’Autorité de la Concurrence est réticente à voir se former un opérateur aussi puissant (il compterait plus de 30 millions d’abonnés sur le territoire) mais Bouygues dispose de deux arguments de taille. D’une part c’est une société qui siège en France, alors que son concurrent au rachat Numéricable est basé au Luxembourg et est dirigé par un Suisse. D’autre part Bouygues peut contribuer à rééquilibrer la qualité du réseau dans l’hexagone. Le groupe industriel serait susceptible de vendre à Free Mobile toutes ses antennes relais. Les abonnés de la firme de Xavier Niel devrait ainsi profiter d’un meilleur réseau. On assisterait à des conséquences désastreuses sur l’emploi selon le PDG de Numéricable, Eric Denoyer qui a affirmé dans le quotidien Le Parisien que “3 000 emplois seront affectés” si le scénario du rachat de SFR par Bouygues se concrétise. Les offres de rachat sont débattues aujourd’hui même par un comité ad hoc d’administrateurs selon le journal le Figaro.
 
Sources : www.europe1.fr