tablettes

Le succès des tablettes

Les tablettes se sont véritablement imposées dans les foyers Français ces deux dernières années. Elles sont pratiques, accessibles aux néophytes (on pense notamment aux personnes âgées et aux enfants) et les tarifs ont grandement baissé depuis leur apparition sur le marché. Néanmoins un ralentissement des ventes de tablettes est actuellement constaté par les professionnels. Frédéric Pereira, Webdesigner et développeur, qui traite les questions d’actualité du Web sur Atlantico, évoque ce sujet.
Comme l’explique ce spécialiste des cultures numériques, les multiples terminaux (tablettes, ordinateurs de bureau, ordinateurs portable, smartphones ou même phablettes) ont des caractéristiques sensiblement différentes et sont donc adaptés à des usages variés. Et il pense qu’il ne faut pas réduire l’utilisation des tablettes à la “consultation de contenus multimédias ou autre”. Il prend l’exemple d’Apple qui fournit des logiciels gratuits comme Keynote ou Pages qui permettent de produire aisément du contenu sur ce type de supports.

La tablette peut séduire les personnes qui n’ont pas de Smartphones

Selon lui les consommateurs vont peut-être s’orienter vers des appareils polyvalents mais nous devrons attendre quelque temps pour le découvrir. Il s’agit par exemple des solutions intégrant Windows 8, qui font cohabiter une tablette et un ordinateur au sein du même dispositif. Certes la tablette est moins puissante et les modèles standards (sans l’ajout d’un clavier physique) n’offrent actuellement pas autant de fonctionnalités qu’un ordinateur ou un Smartphone. Mais elles sont très pratiques et c’est notamment pour cela qu’elles parviennent à séduire un public qui n’a jamais pu se familiariser avec les Smartphones et les ordinateurs. Il prend l’exemple d’un de ses proches qui possédait auparavant un ordinateur portable qui a été infecté par des virus. Cette personne s’est procuré un iPad et elle ne peut désormais plus s’en passer. Elle n’a jamais possédé de Smartphone, on ne peut donc pas affirmer que la tablette est seulement un 3ème écran après l’ordinateur de bureau et le Smartphone.
Il sera intéressant de voir si les ventes de tablettes fléchissent à l’avenir au profit des Phablettes. Ces terminaux ont des écrans d’une taille qui se rapproche de plus en plus des grands modèles de tablettes et ils bénéficient des atouts du téléphone mobile, ils sont notamment connectés en permanence au Web, atout non négligeable quand on dispose d’un forfait 4G. Smartphones, Tablettes ou Phablettes : les plus grands fabricants misent en tout cas sur ces trois supports, c’est ce qu’ont pu constaté les journalistes présents au Mobile World Congress en février à Barcelone.
 
Source : www.atlantico.fr