Licenciement par sms Source: lanouvellerepublique.fr

Licenciement par sms Source: lanouvellerepublique.fr


Le SMS est un outil de communication avec un fort pouvoir promotionnel. Cependant, il est de plus en plus utilisé pour tout type de communication, que ce soit pour des alertes, des rappels, mais également de la communication inter-entreprise. Depuis quelques années, certains salariés sont prévenus de leur licenciement par SMS. C’est encore le cas récemment dans le secteur de l’hotellerie.
Le groupe Accor a décidé de se séparer de certains hôtels qui n’étaient pas rentables. Ils seront cédés à Adoma une filiale de l’Etat afin d’avoir des logements d’urgence. Dans ce cas précis, ils seront utilisés pour accueillir des réfugiés. Au total, il s’agit de 62 hôtels en France, soit prêts de 400 emplois qui sont menacés, dont 4 à la Crèche. Les salariées de l’hôtel Accor ont donc reçu un SMS récemment leur indiquant:

“Bonjour, Il y a de fortes chances que l’hotel ferme le 25/07 à 12h”

Un plan social avait été décidé en Mars, mais depuis les salariés sont dans l’attente de retour de leur direction, seulement ce SMS. Il est donc difficile pour les salariés de pouvoir se retourner, organiser leur futur ou même des vacances…
Selon les dires des salariés au journal Lanouvellerepublique.fr, elles subiraient des pressions de la part de leur direction, leur demandant de choisir un départ volontaire. Cette situation est assez compliquée pour les salariés.

Licenciement par SMS: Qu’en pensons nous?

Au delà du problème, nous pouvons nous poser la question de la communication par SMS. Est elle adaptée dans le cas d’un licenciement? Ou tout simplement est ce que la communication par SMS est légale dans ce cadre là? Nous n’aurons pas les réponses exactes car il vaudrait mieux avoir le retour d’un professionnel. Nous ne pouvons donner que notre avis, et au sens de l’éthique dans un licenciement, il sera toujours plus correct, vis à vis de ses employés, de les convoquer à un entretien pour discuter de l’avenir d’une personne.
Source: Lanouvellerepublique.fr
Rendez-nous visite sur Google+