jeunes sms

jeunes sms


 
Le SMS est le moyen de communication de la décennie. Le nombre de SMS envoyé depuis les années 2000 s’est développé de manière exponentielle. Particulièrement utilisé par les jeunes, le SMS frise parfois l’obsession. En effet, certains jeunes laissent leur téléphone allumé la nuit pour pouvoir répondre à leurs SMS.
Le téléphone portable est de plus en plus utilisé comme moyen de communication mais pas seulement pour son utilisation principale, à savoir téléphoner. Par ailleurs, le téléphone est utilisé de plus en plus dans les lieux où les utilisateurs attendent. Une étude IPSOS pour Microsoft montre que 80% des jeunes entre 15 et 24 ans consultent leur téléphone au lit, 85% dans la rue et 50% aux toilettes. Cette étude montre également que le téléphone est devenu le media principalement regardé. Plus de 70% des jeunes seraient prêts à abandonner leur poste de télévision pour leur smartphone. On comprend bien que le téléphone portable et plus particulièrement le smartphone a une part importante.
Néanmoins avec tous les services proposés par ce nouveau média, on peut déjà noter des dérives sur la santé et plus particulièrement des jeunes. En effet, il est devenu un objet indispensable qui permet d’entretenir sa vie sociale, mais certains chercheurs pensent qu’il peut être nuisible. Le professeur Kara Murdock de l’université de Washington Lee a mené une étude sur les étudiants américains de première année en mesurant leur bien-être émotionnel et la qualité de leur sommeil. Les résultats montrent alors que les étudiants les plus fatigués et ceux qui ont donc la plus mauvaise qualité de sommeil sont ceux qui envoient des SMS en très grand nombre, qui consultent et utilisent leur portable avant de dormir comme au réveil.
L’étude montre également qu’un SMS, par la simplicité d’utilisation, 160 caractères, est souvent très rapidement tapé sans vraiment y réfléchir. De ce fait, le SMS peut devenir un réel poison pour la vie sociale. En effet, ils favorisent souvent l’incompréhension et l’absence de ton encourage les malentendus. « Il est plus difficile de se comprendre par SMS, il manque toute une partie non-verbale du dialogue (attitude, geste, expression du visage…) » commente le Professeur Murdock.
En définitive, le SMS doit être bien rédigé pour éviter les problèmes et à éviter lorsqu’il s’agit d’une situation de crise dans les relations sociales.
Rappelons tout de même que l’envoi de SMS promotionnel est interdit après 20 heures par la loi.