Sms volant

sms volant


 
La sécurité routière est un des enjeux majeurs aux Etats Unis. Le permis de conduire s’obtient dès 16 ans en Amérique ce qui fait que beaucoup de jeunes conducteurs ne doivent pas être distraits lors de leur conduite sur les routes.
Suite à l’importante augmentation de procès verbaux dressés pour conduite en même temps que l’envoi de SMS, des mesures vont être prises pour réduire ces chiffres. En effet, les conducteurs de l’état de New York risquent une amende entre 150 et 400 dollars ainsi qu’une suspension du permis de conduire pendant 60 jours.
Le gouverneur de l’état de New York a indiqué une augmentation de plus de 350% (5000 procès verbaux en 2011 contre 21 500 en 2012) en un an des verbalisation pour cause de distraction au volant dont plus de 5 000 pour cause de SMS en conduisant.
Pour réduire cette augmentation, le gouverneur de l’état de New York a annoncé la mise en place de 91 zones de stationnement pour l’envoi et la réception de SMS. De plus, c’est près de 300 panneaux bleus qui annonceront la distance qui séparent l’automobiliste de la prochaine zone SMS. « Avec ce nouvel effort, nous envoyons un message clair aux conducteurs : qu’il n’y a pas de d’excuse à ôter ses mains du volant ni ses yeux de la route, parce que votre texto peut attendre jusqu’à la prochaine zone SMS. »
En France, l’augmentation de SMS au volant est également importante. En effet, une étude IPSOS montre que 20% des personnes ayant répondu à cette étude ont déjà lu ou envoyé un SMS au volant. Avec les dernières campagnes de mobilisation pour la sécurité au volant, la France va-t-elle emboiter le pas aux Etats Unis et créer des zones SMS ou encore autoriser le SMS sur les zones où le stationnement est interdit…