220px-Langage_SMS
 
 
 
Avec le développement des forfaits illimités (appels illimités, textos illimités,…), nous communiquons facilement et rapidement. Nous pouvons concaténer autant de messages que nous voulons, passer des appels sans compter les minutes.
 
Cependant, avant nous étions un peu plus restreint au niveau de la rédaction des SMS. Un seul SMS comporte 160 caractères, espace compris, et à chaque SMS envoyé, nous étions alors débités d’un crédit de notre forfait.
On a dû trouver ainsi une technique pour gagner de l’espace, et envoyer l’information précise et complète à notre destinataire, en utilisant un seul SMS.
 
L’écriture en abrégé est devenue alors courante pour l’envoi de SMS. La solution a été de trouver des mots courts et compréhensibles pour raccourcir l’écriture de la langue française.
Le langage SMS se déploie sous plusieurs formes :
– L’abréviation : On écrit alors « Bjr » pour dire « bonjour » ou « jtm » pour dire « je t’aime »,
– La phonétique : On écrit « koi », pour dire « quoi », « eske » pour dire « est-ce-que », ou encore « jamé pour dire « jamais »,
– Le rébus typographique : « r1 » pour dire « rien », « 2m1 » pour dire « demain », ou encore « koi 2 9 », pour dire « quoi de neuf ? ».
 
Le langage SMS modifie les caractéristiques orthographiques et grammaticales afin de réduire la longueur du message, dans le but de ne pas dépasser le nombre de caractères autorisé par les messages SMS, ou dans le but d’écrire plus vite tout simplement.
 
Ce type d’écriture est ainsi utilisé de plus en plus : échanges sur Internet, courriers électroniques, réseaux sociaux, blogs et forums, messageries instantanées…
 
Beaucoup de personnes pensent que le langage SMS a détruit la langue française. Et cela se ressent effectivement au niveau des copies des jeunes étudiants. En effet, les plus jeunes ont pris l’habitude d’écrire de cette façon là et peuvent ne plus se rappeler de l’orthographe d’un mot, ou de la conjugaison des verbes.
 
Mais, alors que le langage SMS est désormais utilisé en entreprise, certains vont jusqu’à craindre un abandon de l’orthographe traditionnelle. Doit-on alors renforcer les cours de français ou bien accepter le langage SMS ?
 
Concernant les SMS professionnels, limités eux à 160 caractères, pour éviter les surcoûts, certains mots sont autorisés, comme « Tel », pour « téléphone », mais un SMS commercial doit avant tout rester sérieux et professionnel. Il faut donc être raisonnable, et essayer de formuler au mieux son message pour rester compréhensibles et faire parvenir la bonne information à nos clients.
Ainsi l’envoi de SMS pro doit tenir compte de certains critères pour qu’il soit accepté par les destinataires, et que l’entreprise ou la marque garde une bonne image.