Nous avons connu ces dernières années un phénomène de démocratisation des Smartphones, ces appareils sont en effet de plus en plus répandus chez les particuliers.
Mais ils apparaissent également progressivement dans le monde professionnel, en offrant des fonctionnalités plus ou moins utiles.

Des services de police sur la planète se sont dotés de cette nouvelle technologie pour optimiser le travail au quotidien, c’est par exemple le cas de l’application Ipol-mobile.
Cet outil, présent dans 1 500 Iphones, est utilisé en Suisse à Genève. Il offre la possibilité aux policiers de consulter de nombreuses informations comme les personnes recherchées ou les derniers cambriolages et agressions recensés.
La police New-Yorkaise est également équipée de Smartphones (fonctionnant sous Android) leur facilitant leurs diverses tâches quotidiennes. Elle a en effet accès à des informations utile dans ses interventions : accès à un casier judiciaire, accès aux caméras de la ville en direct sur l’écran du Smartphone etc…
L’application MORIS 3, utilisée dans plusieurs Etats-Américains depuis 2010, est encore plus révolutionnaire puisqu’elle permet aux fonctionnaires de police d’identifier des criminels de trois manières différentes :

  • Prise de photo
  • Reconnaissance de l’iris de l’œil
  • Prélever les empreintes digitales

Il existe aussi pour le grand public des logiciels à installer sur téléphone mobile. C’est le cas une nouvelle fois aux Etats-Unis avec l’application NYPD. Elle a été développée pour les touristes et plus généralement les habitants de la capitale économique. Ces derniers ont notamment l’occasion de signaler un délit.
Des étudiants ingénieurs de l’école EPITECH en France ont eu quant à eux l’idée de développer une application fonctionnant aussi bien sous Android que sur Iphone. Elle s’appelle Stop Cambriolages Herault et permet de prévenir la gendarmerie lors d’un cambriolage grâce au système de géolocalisation.
On voit bien que ces API SMS entreprise sont en vogue parmi la communauté des développeurs sur terminaux mobiles.