C’est en Afrique, au Ghana, que la population dispose d’un service SMS très utile et qui est devenu indispensable.
 
En effet, chaque année, les médicaments contrefaits tuent plus d’un million de personnes dans le monde. Pour éviter et réduire ce nombre atroce un nouveau service a été mis en place pour la population.
 
Bright Simons, un innovateur technologique, activiste de développement et entrepreneur social, a créé un système de code barre qui permet aux patients de vérifier l’origine d’un médicament  et voir s’il n’est pas contrefait, grâce à un simple SMS.
 
Au Ghana, les clients qui se rendent à la pharmacie peuvent à présent vérifier l’origine d’un médicament en envoyant par SMS le code inscrit sur l’étiquette. Ils savent instantanément si celui-ci est contrefait.
 
Au Ghana, il y a 17 millions d’utilisateurs de téléphones portables. Cette application est ouverte à toutes les couches de la population.
Bright Simons a décidé de mettre à profit le téléphone portable, en mettant en place un système qui permet au consommateur, avant d’acheter un médicament en pharmacie de contrôler si ce dernier est contrefait ou pas.
 
Sur chaque boite de médicament figure un code barre unique, que le client découvre en grattant et peut alors vérifier l’authenticité du médicament en envoyant gratuitement ce code par SMS. Enfin, 20 secondes plus tard, un serveur à distance lui répond automatiquement.
 
Le succès de cette opération a ainsi averti les revendeurs de médicaments sur les marchés, où 40% des médicaments vendus sont contrefaits. Ils causent la mort de milliers de personnes notamment dans le traitement qui soigne le paludisme.
 
L’application est ainsi devenue un système incroyablement puissant, qui va se développement dans de nombreux pays.
D’ici 2015, on estime que 80% des médicaments au Ghana seront munis de ce code barre.
 
Me_Africa_2.0_Davos_ppt_holding_gesture_Resize
« Le plus grand défi c’est comment s’aligner avec les gouvernements pour qu’ils rendent ce système accessible à tout le monde. La prochaine étape sera d’amener les compagnies pharmaceutiques à faire ce qu’il y a à faire pour que la plateforme soit intégrée dans leurs systèmes de fabrication. », Déclare le pionner.
 
Un simple SMS peut alors devenir très important. Déployer ce type d’API SMS, en ayant une réponse automatique instantanée peut être considéré alors comme un moyen de prévention. Un moyen pour la population de savoir si les médicaments achetés peuvent les soigner ou les tuer.