Sms Catastrophe

Sms Catastrophe


 
Depuis la catastrophe de Fukushima au Japon, les pays se préparent à affronter le pire. Le réchauffement climatique engendre et engendrera de nouvelles catastrophes naturelles.
Beaucoup moins utilisés qu’avant, les médias classiques sont encore la source de relai d’informations majoritairement utilisés par les autorités. De ce fait, beaucoup de personnes ne sont plus touchées par les messages diffusés par les chaines d’informations.
C’est de ce constat qu’est parti la Grande Bretagne. Les chaines de télévision sont moins regardées qu’auparavant grâce à la diversification des offres de loisirs et de communication. Certaines personnes n’allument leur poste de télévision ou ne regardent les sites d’informations que s’ils entendent parler d’un événement sur les réseaux sociaux. Mais il y a également une tranche de la population mondiale qui n’a pas accès à ces informations. Afin de toucher le maximum de personne avec un outil de communication, il faut donc viser le moyen de communication qui connaît le plus fort taux d’ouverture et de lecture.
Avec plus de 90% d’ouverture et de lecture, le SMS est devenu le moyen le plus sur de toucher une grande partie de la population. En 160 caractères une information capitale peut etre résumée et imprimée dans le cerveau des lecteurs. De plus, selon des études, le téléphone portable est vérifié près de 150 fois par jour par son propriétaire, toujours à l’affut d’un appel, d’un SMS ou maintenant d’une notification push d’une application.
Bien évidemment, cela ne veut pas dire que les médias classiques seront balayés. Un SMS ne contient que 160 caractères et donc sera succinct mais éveillera la curiosité du lecteur afin qu’il allume son poste de télévision ou ne fasse une recherche sur Internet. De plus, un lien vers un site internet mobile peut être inséré dans le SMS afin de donner plus de détails sur l’événement qui est en train de se produire.
Qui sait ? Le SMS pourrait sauver des vies….