Faux SMS

Faux SMS


En soirée, de faux SMS ont été envoyés aux parents d’élèves à Montbeliard dans le Doubs (25). Plusieurs SMS concernant le même sujet ont été reçus par des parents d’enfants pour la plupart en maternelle. Trois SMS ont été diffusés sur Internet pour mettre à jour ce canular qui n’en était pas vraiment un, mais qui relève plus de fausse propagande pour jouer sur la peur des gens.
“L’éducation sexuelle prévue à la rentrée 2014 en maternelle. Avec démonstration”, « Voilà qu’ils s’interrogent sur le fait d’enseigner à nos enfants de 4 ans comment se masturber ! » et « Les parents parlent de peluches en forme de pénis et de vagin qui seraient présentées aux enfants pour distinguer les genres ». Ce sont les trois SMS qui ont été reçus par les parents d’élèves qui pour certains n’ont pas amenés leurs enfants à l’école. Cette fausse propagande n’a apparemment pas été ciblée que sur Montbéliard, en effet, aujourd’hui des parents en Seine et Marne ont reçu le même type de SMS.
A cause de ce SMS c’est 20% des élèves de la ville de Meaux qui n’ont pas été envoyés en classe par les parents relate le site europe1.fr. Ces SMS sont en fait envoyés par un collectif prônant la “Journée de Retrait de l’école” afin de protester contre des idées que l’éducation nationale voudrait inculquer aux élèves. C’est la mise en place de l’ABCD de l’égalité par le gouvernement qui pose problème à ce mouvement. Cet ABCD a été mis en place pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes dès le plus jeune âge en expliquant par exemple que tous les hommes ne sont pas censés être footballeurs et les femmes des femmes au foyer. Certains parents sont tout simplement allés voir les enseignants afin de tirer au clair cette affaire et ont pu dénoncer ces SMS.
La question qui est intéressante est comment ce collectif pour la Journée de Retrait de l’Ecole a pu se procurer les numéros de téléphone portable afin de diffuser leur propagande. Il faut se rappeler que le SMS est un outil marketing OPTIN, c’est-à-dire qu’il faut le consentement des personnes pour recevoir des messages par SMS. Selon l’Est Républicain, les SMS envoyés auraient été ciblés en fonction du culte des destinataires. Il faudrait donc connaître comment un tel ciblage et une telle collecte de numéros de téléphone portable a pu être opéré afin que ce genre d’opération ne se reproduise pas.
 
Sources: europe1.fr, estrepublicain.fr