Don par SMS
Les SMS sont utilisés dans beaucoup de domaines. Le plus évident est pour la communication. Des milliards de SMS sont échangés entre les personnes des quatre coins du monde. Les SMS sont également utilisés dans d’autres situations. On a vu que les opérateurs ont pris parfois la décision de lancer des campagnes de SMS pour soutenir des associations et faire appel au don par SMS. Le don par SMS est aujourd’hui pas encore réellement utilisé en France. Alors que l’on utilise le SMS pour acheter des jeux pour mobile, télécharger une sonnerie, ou encore voter pour son candidat de réalité favori, le SMS n’est pas encore installé comme outil permettant de faire un don.

Don par SMS: ce qui se fait

En effet, ce sont les opérateurs qui sont souvent à l’initiative de lancer des campagnes proposant un don de 1€ contre un SMS pour lutter contre la faim par exemple, ou encore lors d’une catastrophe naturelle. Les associations aujourd’hui, n’ont pas les moyens de faire appel aux dons par SMS. Il faut savoir que de nos jours, le montant des dons par habitant a augmenté en passant de 57,90 euros  en 2013 à 60,60 euros en 2014. Cependant, le nombre de donneur stagne et la population qui fait des dons est vieillissante.

Don par SMS: ce qui va se faire

C’est dans cette optique que le gouvernement veut proposer un texte de loi visant à autoriser le don par SMS. En effet, le SMS est un moyen jeune et simple, ancré dans la vie de tous les jours. Il faut savoir, qu’au Royaume Uni, l’UNICEF a récolté 12% de dons par SMS. Concrètement, les associations recevront un numéro court à 5 chiffres qu’ils pourront utiliser pour récolter les dons. Il suffira de mettre en place une série de mot clés permettant d’indiquer pour quelle cause les fonds sont récoltés et le montant du don par SMS. Les donneurs pourront alors demander un certificat afin de bénéficier de la réduction d’impot.
Concernant les opérateurs, le texte de loi prévoit qu’aucun bénéfice peut être tiré des dons faits par SMS. En effet, c’est l’opérateur qui se chargera de facturer le dons à son client. Ces dons ne sont pas soumis à la TVA. Pour les réfractaires à ce système, ils pourront alors désactiver cette fonction sur un simple appel au service client.
Ce texte de loi, ne sera pas présenté que pour le don par SMS. En effet, il sera également utilisé pour payer de petits montants comme les tickets de bus, ou les entrées dans les piscines ou autre. En Suisse, ce système de paiement est déjà en place et permet d’aller plus vite dans beaucoup de situations.
 
Source: Lemonde.fr

Rendez-nous visite sur Google+