elevage-des-sms-pour-surveiller-les-vaches

Alerte SMS dés la détection d’un problème de santé

L’entreprise Bretonne Medria a certainement de l’avenir. Un de ses dispositifs est déjà utilisé par près de 10% des exploitations de vaches laitières dans l’hexagone. Celui-ci facilite le travail de l’éleveur tout en contribuant à améliorer la productivité de son élevage. Il s’agit concrètement de capteurs à placer dans l’organisme de l’animal ou sur son collier, qui vont collecter et traiter de nombreuses données relatives à la santé du bovin.
L’éleveur qui bénéficie de ce service est averti par SMS dés qu’un problème de santé est constaté et il reçoit également une alerte lors des moments-clé de la reproduction de l’animal. Ce sont des ingénieurs et des mathématiciens qui ont collaboré pour développer cette solution de surveillance redoutablement efficace.

Partage d’expérience sur la San’Phone

Le Vel’phone est une solution sortie dés 2007 qui offre la possibilité à un éleveur de suivre la dernière semaine de gestation de son bovin. Un autre service, intitulé le Heat’Phone permet quant à lui d’identifier les périodes de chaleur des vaches, afin de planifier l’insémination. Mais la société Medria ne s’est pas arrêtée là et continue à développer de nouvelles solutions, toujours dans le domaine de l’élevage bovin. Il y a notamment le San Phone, un détecteur de la rumination et des troubles de digestion, qui s’intègre dans le collier de la vache.
Il a fallut plusieurs années pour que ces services soient sûrs et fonctionnels, ils sont passés par de nombreuses phases de test, comme l’évoque la responsable marketing et communication de la société Medria, Carole Lanzoni : “Il faut des protocoles de qualification tester les matériaux, faire de nombreux essais pour vérifier leur fiabilité, ce qui prend inévitablement du temps” résume-t-elle. Ces produits ont bien entendu été homologués par les pouvoirs publics, notamment le ministère de l’agriculture et l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). En parallèle il y a la Communauté San’Phone, plateforme dédiée aux éleveurs qui échangent sur leur domaine et partagent leurs expériences.
 
Source : www.lemonde.fr/